La location de bureaux équipés : une opportunité fiscale ?



Une imposition différente en fonction de l'ameublement de votre bureau



La location de bureaux à destination de professionnels peut s'avérer être une réelle opportunité fiscale lorsque ceux-ci sont meublés et équipés. Cela jouera notamment sur la catégorisation de l'imposition qui sera prélevé sur les loyers. Une opportunité à prendre en compte lorsque l'on est bailleur.



Louer un bureau non meublé



Louer bureau Paris

Si vous êtes propriétaires de bureaux non meublés, vous êtes imposés au titre de l'impôt sur le revenu dans la catégorie des revenus fonciers. Les loyers sont soumis à la TVA en vigueur (20%) mais elle n'est absolument pas récupérable. Seul sera fait le choix de la répercuter ou non sur le locataire. Dans cette formule, le bailleur n'est pas vu comme un commerçant mais comme un simple bailleur.



Louer un bureau meublé



Si vous décidez de louer un bureau équipé, vous êtes alors assimilé au rang des "commerçants". A ce titre, les loyers sont imposés (impôt sur le revenu) dans la catégorie BIC. Les loyers sont alors soumis à la TVA en vigueur (aujourd'hui 20%) et donc majorés pour reverser la partie concernée au Trésor Public. Pour autant, si le bailleur est soumis à la TVA, il récupérera la taxe pour toutes les dépenses liées au bureau (mobilier, fourniture...) et si le locataire est lui-même redevable de la TVA,il pourra récupérer celle qu'il a payé. Un certain avantage donc, si vous faites le choix d'un bureau meublé, que ce soit pour le propriétaire comme pour le locataire. L'autre avantage est également pour le locataire qui peut généralement rester autant qu'il le souhaite. Cette rigidité du bail est à prendre en compte. Par ailleurs, cela peut être très avantageux lorsque le propriétaire exerce lui même son activité au sein de ses propres locaux.




En savoir plus :

ch be lu ca